Catégories
spiritualité vie de famille

🙏 une mi-carême un peu particulière

Pour ce carême 2020, nous avons choisi de nous passer totalement de viande (sauf le dimanche) et de faire des petits efforts en famille, par exemple, pas de confiture le matin sur les tartines, uniquement du beurre. Nous avons aussi décidé de veiller tout particulièrement à ne pas oublier la prière quotidienne avant d’aller nous coucher. Les enfants mangent les mêmes quantités que d’habitude mais nous essayons de nous limiter à un repas par jour. (Mon mari y parvient bien plus que moi)

Nous avons bien expliqué aux enfants que ces 40 jours de Carême étaient un moyen de nous unir au Christ par de petits renoncements. Il s’agit de se détacher du superflu pour se rapprocher de l’essentiel. Nous avons affiché sur la porte d’entrée un chemin de carême, que les enfants on colorié: 1 case par jour jusqu’à Pâques pour se rendre compte du chemin parcouru et de celui qui reste à faire, avec un petit pion aimanté qui avance sur ce chemin chaque jour.

Petit-Lou et Sassie-Jolie ont totalement adhéré, on a même été bluffé par leur enthousiasme. Pas une fois ils n’ont réclamé, alors pour les féliciter et les encourager, j’ai acheté (en vrac bien sûr!) quelques bonbons à savourer le dimanche. Ils attendent la grande fête de Pâques avec beaucoup d’excitation et nous vivons ce carême ainsi tous ensemble joyeusement.

Et puis ce vilain virus est arrivé, suivi des consignes de confinement. Notre 58m2 parisien nous a semblé soudainement très petit pour nous 5, alors en quelques heures, nous avons décidé de partir nous réfugier chez les parents de mon mari à l’île de Ré. Eux n’y sont pas en ce moment, mais mon beau-frère et ma belle-sœur nous ont rejoint avec leur 3 enfants. Nous voilà donc tous les 10 dans cette petite maison, qui a l’immense avantage d’avoir un jardin.

Nous voilà à compter les rations, les kg de farine, de riz, de pâtes, de pommes de terre. On cuisine et on congèle pour avoir des légumes à manger même dans plusieurs semaines. On mesure, on fait attention.

Nous prions pour nos proches, pour qu’ils restent en bonne santé. Nous rendons grâce pour nos vies, pour la joie d’être ensemble en ces temps si troublés.

Le carême est là pour nous aider à nous détacher du superflu et nous rapprocher de l’essentiel ? Alors nous sommes bel et bien au cœur du carême. Les mains dans la terre et le cœur tourné vers le ciel.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s