Catégories
vie de famille

✏️ pourquoi nos enfants n’iront pas à l’école cette année … ou notre aventure IEF

Cet article trouve sa place ici puisqu’il s’inscrit dans notre projet « du bitume à la terre »: nous avons quitté la vie Parisienne à mille à l’heure pour nous installer dans une vie plus paisible, dans une petite ville de Bretagne. L’IEF fait partie de notre transition écologique 😁 car il s’agit de prendre soin de nous, de notre famille, du vivant donc.

IEF = Instruction en famille ou plus communément appelé « école à la maison ».

Il est d’usage de parler d’instruction en famille et non d’école à la maison car l’idée n’est pas de transposer l’école à la maison (maths à 10h, puis tout le monde va aux toilettes, puis graphisme à 11h, puis tout le monde va déjeuner à la cantoche…) mais plutôt d’instruire autrement, plus simplement, avec moins d’apprentissages formels qu’à l’école. C’est un mode d’instruction plus libre, au sein du cadre familial. Voilà pourquoi la plupart des gens concernés parlent d’instruction en famille (IEF) et non d’école à la maison. (Mais perso je m’en fiche, les 2 termes me conviennent)

🍃 Ça faisait quelques temps que cette idée me trottait dans la tête, et avec notre récent déménagement, nous avons désormais un cadre propice à une tel projet pour nos enfants de 1 an, 3,5 ans et 5 ans.

⚖️ Contrairemement a ce que l’on pourrait penser: L’ÉCOLE N’EST PAS OBLIGATOIRE. l’instruction est obligatoire. Et les parents ont la liberté de choisir le mode d’instruction qu’ils souhaitent pour leurs enfants: école publique, école privée sous contrat, école privée hors contrat, instruction en famille.

✍️ Au cœur de l’instruction en famille, on trouve plusieurs nuances:

– les cours par correspondance comme avec le CNED par exemple,

– le « homeschooling » c’est à dire un mélange d’apprentissages formels et informels, c’est la formule que nous avons choisie,

– et le « unschooling » avec uniquement des apprentissages informels et autonomes.


C’est assez difficile d’expliquer les raisons qui nous poussent à faire ce choix sans que nos interlocuteurs crient au scandale 😱 : « et la socialisation alors ?! Mais vos enfants n’auront pas d’amis ?! Ils ne sauront pas vivre en société, ni suivre des règles de vie en collectivité ! Etc. »

Je COMPRENDS cette inquiétude et je peux dire aujourd’hui que je suis très sereine sur le sujet. Voici pourquoi :

  • Nous n’avons pas un enfant unique mais une fratrie de 3. Nos enfants jouent volontiers ensemble et passent leur temps à s’inventer des jeux et des mondes imaginaires ensemble;
  • Qui dit « école à la maison » ne dit pas « enfermés à la maison »: nous sortons beaucoup, faisons des activités culturelles, les occasions de rencontres sont nombreuses;
  • Mon époux et moi sommes des gens sociables, nous avons le contact facile et nous faisons aisément de nouveaux amis. C’est dans cette atmosphère de d’ouverture à l’autre que nos enfants grandissent.
  • Nous avons une grande famille et de nombreux amis, nous passons des semaines entières en collectivité, nos enfants ne sont pas repliés sur eux-mêmes mais au contraire, ils voient beaucoup de monde.
  • Nous inscrivons nos enfants à différentes activités pour qu’ils puissent avoir des moments de socialisation en dehors du regard de leurs parents. (musique, sport etc.)

Vous l’aurez compris, la fameuse question de la socialisation n’est pas un frein pour nous. ☺️

⁉️Mais tout cela ne répond pas à la question: POURQUOI faire un tel choix ?! Pourquoi choisir de ne PAS mettre ses enfants à l’école ?

Il y a plusieurs réponses à cette question, et nos réponses ne seront pas forcément les mêmes que les autres familles ayant fait ce choix. (Par exemple, pour des raisons de santé, pour éviter des problèmes de harcèlement à l’école, parce que leur enfant est -dys quelque chose, parce que l’école est trop loin de leur domicile, parce que les parents mènent une vie itinérante, etc.)

🕊 La première raison qui nous a poussé à faire ce choix est une certaine soif de liberté:

✔️ Liberté de rythme au quotidien (on se lève quand on veut, on est prêt quand on est prêt, on dort en journée si besoin, on peut même se coucher tard si on a envie …) fini les matins pressés, à stresser tout le monde pour être à l’heure à l’école 😎 ! On prend le temps de vivre et de kiffer la vie.

✔️ Liberté dans les apprentissages de nos enfants: eux sont libres de se diriger chaque jour plutôt vers tel ou tel travail, et en tant que maman je peux facilement les orienter vers ce qui me semble le plus adapté / intéressant pour eux. (Ce qui est beaucoup plus compliqué dans une classe de 30 élèves)

✔️ liberté de rythme général: nous ne dépendons pas du ministère de l’éducation nationale pour déterminer nos dates de vacances en famille 🏖.

🐛 la seconde raison est le lien quotidien et approfondi avec notre environnement naturel, la forêt, les animaux etc.

✔️ école à la maison ne veut pas dire « enfermés à la maison », bien au contraire ! Chaque après-midi, nous allons profiter des bienfaits de la création et faisons de belles ballades, (en ce moment on cueille des mûres partout autour de chez nous) on va faire de la balançoire, on apprend à faire du vélo etc. 😎 On s’occupe aussi du jardin, on fait de la cuisine, on observe les fourmis … tout cela est fascinant pour un enfant et participe grandement à son développement.

✔️aller à la cueillette chaque semaine fait partie de nos nouvelles habitudes: ce sont de formidables travaux pratiques pour comprendre ce que nous étudions dans leurs livres: le travail de la terre, 🌱 comment pousse une plante, la pollinisation, le goût des aliments, leur texture, leur forme etc. Nous tentons de donner du sens à la théorie en la rendant vivante, réelle. C’est aussi passionnant que nécessaire: les questions fusent et les papilles se régalent. Vivent les fraises 🍓!

🐾 la troisième raison est un désir de vie plus paisible:

✔️ il me semble absurde qu’un enfant soit destiné à passer 6h par jour assis sur une chaise et que les temps de « détente » soient dans une cantine bruyante avec de la nourriture industrielle, une cour de récréation trop petite et bétonnée, au milieu des cris d’une centaine d’autres enfants. Ça fait partie de mes propres souvenirs de l’école (et ils ne sont pas tous mauvais !) et c’est aussi ce que j’ai pu observer pendant les 1,5 ans de scolarité de notre fils aîné à Paris. Les enfants sont sur les nerfs avec un tel quotidien. Alors oui, on a tous survécu à cela, bien sûr ! Mais si on PEUT se permettre d’offrir un quotidien plus serein à nos enfants, alors pourquoi pas ? 🧐

✔️dans notre organisation IEF, le temps destiné à l’instruction formelle est 1h30 à 2h chaque matin. C’est tout ! Le reste du temps, les enfants jouent, courent, sautent, pédalent, trotinnent, chantent, observent, découvrent, s’entraident, se chamaillent, se réconcilient, s’interrogent … cela peut paraître fou, mais élever nos 3 enfants sans la contrainte de l’école, d’une certaine façon c’est plus simple. Plus besoin de réveiller les plus petits pendant la sieste pour aller chercher les plus grands à l’école, ni d’être à l’heure en permanence malgré ses aléas de la vie avec des tout petits ! Bref: On ra-len-tit … 🐢


Voilà. Les trois raisons qui nous ont poussé à faire ce choix de l’instruction en famille sont donc la soif de liberté, un quotidien ancré dans la nature et une vie plus paisible. 🌾

Notre journée s’articule de façons à me laisser un vrai temps de pause après le déjeuner, avec 2h de temps sans enfant (chacun dans sa chambre en silence pour la sieste ou le temps calme) afin que je puisse faire le travail domestique mais aussi me reposer ou lire un peu. 📖

Alors bien sûr ce n’est pas parfait. Il y a d’ailleurs plein de choses formidables qu’offre l’école que nos enfants n’auront pas pour l’instant. Il y aura certainement des obstacles à surmonter, et c’est aussi ça, la vie ! 🤍

Ce que l’on peut dire, c’est que les enfants sont enchantés de ce nouveau rythme de vie, et que nous aussi. Bilan dans 1 an ! 💁‍♀️

15 réponses sur « ✏️ pourquoi nos enfants n’iront pas à l’école cette année … ou notre aventure IEF »

Bonjour, c’est intéressant comme article ! Ce choix ne me paraît pas du tout farfelu, surtout vu la description quasi parfaite que tu fais de la maternelle de ma fille 🙂 Est ce que je peux te demander quelles sont vos contraintes de travail avec ton mari, que je puisse comprendre quelle disponibilité il faut pour un tel choix ? Merci !

J'aime

Très bonne réflexion, ça demande en effet une grande disponibilité … J’ai mis ma carrière de côté il y a 18 mois pour me consacrer à l’éducation de nos enfants, et puis ce projet a grandi dans mon cœur, nous avons déménagé, entre autre pour pouvoir faire l’IEF. Je sais que certaines mamans ont une activité professionnelle en parallèle de l’IEF, mais ce sont des boulot possible à la maison, et à mi temps.

Aimé par 1 personne

Chapeau ! Je ne m’en sentirais pas le courage, ni la patience, surtout… Ici on a eu une toute autre question à se poser pour notre Mini-biscuit : école française, école européenne ou système scolaire luxembourgeois… On a fait ce troisième choix, pour son intégration dans le pays et pour l’apprentissage des langues locales. L’équivalent maternelle est en luxembourgeois puis l’équivalent primaire sera en allemand… Mon petit défi sera de suivre les devoirs dans ces langues ! Merci pour ton partage d’expérience en tout cas !

J'aime

Génial comme tentative!!! Vous avez raison de tenter l’aventure, après tout, il n’y a pas grand chose à perdre, et puis si ca ne convient pas, comme tu le dis si bien, bilan dans 1 an et on adapte! Bravo à toi en tout cas de mener ce projet de front!

J'aime

Hello la famille,
une rentrée à Paris plus triste sans te voir toujours avec le sourire dans les couloirs de l’école et sans voir les jolies frimousses.
C’est vrai la vie parisienne ou en grande métropole nous fait louper pas mal de choses même avec des maisons à la campagne qui ne compensent pas.
C’est une belle décision que vous avez prise et revenir en province est aussi notre objectif. (J’ai grandi en ayant des cours de sport avec des sorties en canoé sur la Charente et des cours de biologie dans la forêt)
Nous essayons d’être écofrugaux, je ne sais pas si tu connais le site mais cela consiste à au moins essayer de réduire notre impact sur la planète. On se rejoint donc.
Nous aurons peut être le plaisir de nous revoir en Charente Maritime car nous allons souvent à La Rochelle voir la famille
J’espère que vous allez bien
Et bravo à tous les 5 pour cette belle démarche et tes bons tuyaux du blog que je vais suivre et appliquer avec plaisir 😉
Bonne rentrée à l’école de la vie !

J'aime

Bienvenue chez les « iefeurs » 🙂 J’ai commencé l’instruction il y a … oula déjà 8 ans ! Au départ c’était juste les 4 premiers mois avant déménagement (et puis pour aider notre grand a rattraper son soi-disant retard) et ça nous a tellement plût ! J’ai trouvé cette période apaisante et tellement gratifiante que je n’ai plus voulu changer ^^

J'aime

Moi ça me fait rêver et pourtant je suis du métier de l’enseignement. Pour ma fille, c’était dans mes options et dans sa demande mais mon mari moins partant. Et lors du confinement, on a pu vraiment tester. En accord avec la maitresse je n’ai pas suivi les fiches ou poly, mais travaillé ce qu’elle avait réellement besoin. Des progrès incroyables et des souvenirs merveilleux. Elle a aimé l’ecole à la maison. Elle aime sa maitresse de l’école aussi. Mais elle désteste l’ambiance bruyante et pas sympa à la cantine tout autant que les plats pas bons. Nous travaillions 3 h à 3h30 en mode école à la maison. Elle jouait énormément. Là c’est … 1 h de devoirs en plus de l’école, cantine etc. Elle en a déjà marre..

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s