Catégories
alimentation

đŸ„Š manger sainement, ça coĂ»te plus cher?

C’est un sujet complexe et dĂ©licat. Complexe parce que donner des chiffre prĂ©cis serait pĂ©rilleux et dĂ©licat parce qu’en France on ne parle pas d’argent. Je n’ai jamais trop compris pourquoi, mais culturellement, ça ne se fait pas.

J’ai tout de mĂȘme envie d’aborder ce sujet, que j’estime important.

Il n’est pas pertinent de faire ici une Ă©tude chiffrĂ©e pour dĂ©montrer que notre de mode d’alimentation revient moins cher que de se fournir en grande surface, car les prix dĂ©pendent d’un grand nombre de facteurs: ils sont diffĂ©rents selon les rĂ©gions, les magasins, le type de produit achetĂ© (marque, MDD, sous-marque, en promo …) donc je ne vais pas me risquer Ă  faire un tableau Excel comparatif entre un foyer français « classique » et le nĂŽtre.

Il est important de savoir qu’en 50 ans, le budget d’un mĂ©nage allouĂ© Ă  l’alimentation est passĂ© de 21% Ă  seulement 13%. Les français se tournent vers des produits alimentaires toujours moins chers, l’industrie agroalimentaire prend en otage les agriculteurs (la plus grande partie ne revient pas aux agriculteurs mais aux intermĂ©diaires) bref, on accepte de moins en moins de payer pour se nourrir. đŸœ

La faute Ă  la grande distribution et Ă  la mondialisation ? Peut-ĂȘtre. La faute aussi Ă  nos drĂŽles de prioritĂ©s. Entre smartphones, tĂ©lĂ©visions, ordinateurs, consoles de jeux, tablettes en tous genres, un foyer français possĂšde en moyenne 6,3 Ă©crans. On trouve ça normal de manger pour 3 francs 6 sous, mais mettre un demi SMIC dans un tĂ©lĂ©phone, ça ne choque personne. đŸ“±

Donc avant d’expliquer pourquoi une alimentation saine, locale, zĂ©ro dĂ©chet est Ă©conomique, je voudrais tout de mĂȘme remettre les pendules Ă  l’heure 🕰: boire-manger-dormir: voilĂ  les besoins primaires ! C’est le plus important pour vivre. Les autres besoins sont importants, je ne dis pas le contraire, cependant il me semble essentiel de bien nous rappeler que notre vie dĂ©pend directement de notre nourriture. (Et certainement pas de la 4G!)


On me dit souvent « ha oui, toi t’achĂštes tout bio, tu peux te permettre d’ĂȘtre Ă©colo, mais nous on ne peut pas, c’est trop cher pour nous tout ça. » 😳

DĂ©jĂ , je n’achĂšte pas « tout bio ». Dans une Ă©picerie vrac, on en trouve certes QUE du vrac, mais pas que du bio. Il y a de tout: du bio et du conventionnel. Mes fruits et lĂ©gumes sont locaux (un producteur de la rĂ©gion) mais en agriculture raisonnĂ©e, pas bio donc. Ensuite, quand j’achĂšte de la viande par exemple, elle vient de la boucherie du quartier, elle est française, fermiĂšre mais pas labellisĂ©e bio. Bref, je ne vais pas en faire tout un plat, mais il est important de ne pas tout mĂ©langer. đŸ„Ł 😅

Quand on s’intĂ©resse au zĂ©ro dĂ©chet, on cherche Ă  diminuer l’impact de notre consommation sur l’environnement. On devient donc assez naturellement « locavore » pour limiter le transport de marchandise et donc la pollution aĂ©rienne ou maritime. On apprend aussi Ă  faire plus de choses soi-mĂȘme pour limiter le jetable. On rĂ©duit aussi sa consommation de viande, car l’élevage est responsable d’une grande partie des ravages sur le cycle de l’eau.

❌ Bref, en passant au zĂ©ro dĂ©chet, il serait erronĂ© de s’imaginer qu’on va continuer Ă  consommer les mĂȘmes produits, mais sans emballage jetable. C’est une transformation profonde de notre rapport Ă  la consommation qui s’opĂšre (et pas seulement alimentaire, mĂȘme si c’est ici l’objet de cet article). Notre alimentation devient simplifiĂ©e, moins diverse, et moins coĂ»teuse.

Pourquoi notre mode d’alimentation (presque) zĂ©ro dĂ©chet est Ă©conomique : 💾

  1. On se fournit dans une Ă©picerie vrac franchisĂ©e (et non en magasin bio) qui bĂ©nĂ©ficie de prix intĂ©ressants pour les produits de base comme le riz, les pĂątes, la farine etc. (d’autres produits comme les biscuits par exemple y sont beaucoup plus cher mais on ne les achĂšte pas)
  2. On mange de la viande 1 Ă  2 fois par semaine maximum, et jamais de poisson (sauf en vacances Ă  la mer!)
  3. Nos fruits et légumes sont locaux et de saison, le producteur pratique des prix raisonnables
  4. On n’achĂšte presque aucun produit transformĂ©, on fait tout maison (yaourts, biscuits, pain, compotes, pĂątes Ă  tarte etc.)
  5. On ne jette rien! Quasiment aucun reste alimentaire chez nous: enfants comme adultes, on termine son assiette. Également, une carcasse de poulet finira automatiquement en bouillon, le gaspi n’a pas sa place chez nous.
  6. On ne met presque pas les pieds au supermarchĂ©, donc on n’est pas tentĂ© d’acheter des petites cochonneries qui font plaisir et qui coĂ»tent un bras !

Au final, notre mode d’alimentation est trĂšs Ă©conomique !

Il faut cependant ĂȘtre prĂȘt Ă  changer ses habitudes alimentaires (changer c’est toujours difficile) et gĂ©rer ses frustrations. Adieu les fruits exotiques, les barres chocolatĂ©es, les fromages industriels emballĂ©s individuellement, le paquet de chips arĂŽme BBQ, les sodas, les paquets de chocos pour le goĂ»ter etc.

Il peut y avoir des exceptions bien sĂ»r ! Elles sont d’ailleurs importantes pour mon mari qui aime tant les avocats … đŸ„‘ (moi aussi d’ailleurs) alors parfois on s’autorise un petit plaisir gustatif du bout du monde mais ça reste trĂšs exceptionnel.

đŸČ Au quotidien, nos menus sont trĂšs simples: poĂȘlĂ©e de riz (de Camargue bien sĂ»r!) avec oignons et pruneaux, le traditionnel pĂątes-ketchup-fromage zĂ©ro dĂ©chet, grande cocotte de lĂ©gumes mijotĂ©s, courges rĂŽties, cake aux lĂ©gumes, patates au four, salade de cruditĂ©s, lentilles-lardons-carottes, purĂ©e de pois cassĂ©s Ă  la crĂšme, quinoa-raisins secs, purĂ©es et soupes en tous genres, plateaux de fromages …

(🧀 Le fromage, on adore ça, et on l’achĂšte Ă  la fromagerie en se munissant de nos contenants. Pour le coup, ce budget a explosĂ©. On essaye de ne pas trop en consommer mais c’est un vrai contre-exemple sur ce sujet, car ça revient beaucoup plus cher qu’en grande surface. Et c’est tellement meilleur!)

En guise de dessert, on alterne entre yaourts, pommes, poires, gĂąteau maison ou compote.

Nous avons donc une alimentation beaucoup plus simple qu’avant. Probablement assez proche de celle d’une famille de paysans d’il y a 100 ans, l’électromĂ©nager en plus! 😅 nous suivons les saisons, pas de liste de course, on prend uniquement ce qui pousse dans la rĂ©gion et on compose avec ça. Par exemple, tout l’hiver, les seuls fruits que nous mangeons sont des pommes et des poires. 🍎🍐

Cela demande une vraie exigence, vertu bien dĂ©laissĂ©e de nos jours, oĂč le plaisir immĂ©diat et la facilitĂ© sont rois.

Je comprends que cela puisse sembler difficile, voire frustrant, mais en rĂ©alitĂ©, ce mode d’alimentation sain et responsable nous convient trĂšs bien ! Il a du sens, et c’est primordial pour nous. Il est aussi d’une simplicitĂ© dĂ©concertante, pas de prise de tĂȘte pour les repas. Il est Ă©galement Ă©conomique, rien de tout cela ne coĂ»te cher ! (Sauf les fromages)

Pour commencer en douceur dans une telle dĂ©marche, voici un petit schĂ©ma explicatif des premiers pas 👣:

4 rĂ©ponses sur Â«Â đŸ„Š manger sainement, ça coĂ»te plus cher? »

Article trĂšs intĂ©ressant ! 🙂 Il s’agit de savoir oĂč l’on met ses prioritĂ©s…mais quand on sait qu’on est ce que l’on mange, il n’y a plus Ă  hĂ©siter entre bien se nourrir et rĂ©pondre Ă  des « besoins » (ou plutĂŽt des dĂ©sirs) compulsifs 🙂 MĂȘme si ça demande un effort de changer ses habitudes.

J'aime

Ce que les gens ont du mal Ă  croire, c’est qu’adopter une dĂ©marche Ă©cologique c’est vraiment plus Ă©conomique. Nous on privilĂ©gie beaucoup le bio, plus cher, mais comme il y a tout plein de choses qu’on n’achĂšte plus, eh bien on fait quand mĂȘme des Ă©conomies au quotidien!

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s