Catégories
alimentation

🍒 produits frais (presque) zĂ©ro dĂ©chet ?

Bon, il faut bien rĂ©aliser que si on veut un bilan carbone Ă  zĂ©ro, il faut tout simplement ĂȘtre autosuffisant: đŸ‘šâ€đŸŒŸ avoir son propre potager, cultiver Ă  l’aide de son propre engrais issu de son compost, consommer les Ɠufs de ses propres poules …

Nous en sommes tous Ă  des Ă©tapes diffĂ©rentes dans nos vies n’est-ce pas ? Pour notre part, l’autonomie alimentaire, on en est trÚÚÚÚs loin !! 😳 (Ă©tape zĂ©ro quoi)

đŸ€© Mais quand on aura notre maison Ă  nous, on a prĂ©vu d’avancer doucement dans ce chemin.

Alors en attendant, comment faire ?


Bien entendu, tout dĂ©pend de l’endroit oĂč on habite, et de ce que l’on trouve Ă  proximitĂ©. Il n’y a pas de solution idĂ©ale, il y a juste des gens qui font de leur mieux: chaque jour mieux que la veille. đŸŸ

Lorsque nous habitions Ă  Paris, nous nous fournissions exclusivement chez un maraĂźcher local prĂ©sent sur la place du marchĂ© de notre quartier (attention, pas un revendeur qui se fournit Ă  Rungis et revend des produits du bout du monde đŸ„‘đŸđŸ„„!) mais bel et bien un VRAI maraĂźcher d’üle de France, qui ne propose que des produits locaux et de saison. En cas de doute: en gros, si vous voyez des bananes, et que le vendeur affirme ĂȘtre un maraĂźcher local, fuyez. 🙄


Aujourd’hui, dans notre campagne Bretonne, đŸŒ± nous avons trouvĂ© une solution qui nous paraĂźt raisonnable: nous nous rendons Ă  la boutique d’une ferme / cueillette non loin de chez nous. 🐔 (les Jardins d’OrgĂšres)

Alors bien sĂ»r ce n’est pas parfait: il faut prendre la voiture pour y aller. On essaye cependant de rentabiliser ce trajet puisque 3 saisons sur 4, la cueillette est ouverte. 🐝 Chaque semaine, on passe une demi-journĂ©e Ă  se promener, cueillir, ramasser directement dans les champs, au soleil, 🍏 en dĂ©gustant quelques fruits au passage: les enfants adorent ! đŸŒ» on complĂšte en achetant ce qui nous manque directement Ă  la boutique de la ferme.


Avant de partir, on prend la peine de prĂ©parer nos contenants pour Ă©viter tout emballage jetable (surtout les emballages plastique ! đŸ˜”)

Un ou plusieurs cabas, quelques boßtes et bocaux, des sachets en papier pour les fruits et légumes. (On réutilise ces sachets et quand ils se déchirent, ils finissent au compost)

Oui oui, il faut un peu anticiper. En mĂȘme temps, quand on part faire ses courses, ce n’est pas bien compliquĂ© de penser Ă  emporter sacs, bocaux, boĂźtes et enfants. Franchement, ça se fait. đŸ€“

On prend ici nos fruits et lĂ©gumes, les enfants participent en remplissant leurs sachets (meilleur moyen pour qu’ils restent sages: leur donner des petites missions)😅

On prend ensuite de la viande, servie directement dans notre boĂźte ou un bocal. On choisit ensemble la « viande du dimanche » avec les enfants. On n’en mange qu’une fois par semaine donc on la sĂ©lectionne avec soin parce qu’on adore ça ! 😅 et cette semaine les enfants ont souhaitĂ© des chipolatas.

La dĂ©licieuse crĂšme fraĂźche nous est servie directement dans notre bocal 👍 pour Ă©viter tout emballage jetable.
Les fromages nous sont servis directement dans notre grande boĂźte en verre Pyrex.

En ce moment la cueillette n’est pas encore ouverte au public donc on fait nos courses de produits frais uniquement Ă  la boutique de la cueillette en faisant attention Ă  notre budget un peu serrĂ©.

Voilà notre plein pour une semaine à 72 euros. Uniquement des produits bio ou fermiers, qui viennent de la région (sauf le citron et le café).

Il nous restait pas mal de lĂ©gumes Ă  la maison (champignons, pommes de terre, asperges ..) donc ce plein de courses est assez simpliste. Globalement, ce qui fait grimper la facture : les fromages !! Hyper bon mais c’est ce qu’il y a de plus cher.


Encore une fois, ce bilan carbone est loin d’ĂȘtre neutre đŸ„ž: on a pris la voiture, il y a un peu de viande (l’élevage est une grande source de pollution ET de dĂ©forestation), les citrons viennent d’Espagne et non de France, le cafĂ© vient du bout du monde et son emballage n’est pas compostable … bref c’est loin d’ĂȘtre parfait ! đŸ˜¶

Mais voilĂ . On en est lĂ  aujourd’hui. On fait de notre mieux, on fuit les grandes surfaces, on crĂ©e du lien avec ceux qui nous nourrissent, on prend le temps de voir, sentir, toucher ce que l’on va manger. đŸ„’

Faire nos courses prend plus de temps que si on faisait un drive chez Carremouf, c’est certain. Et pourtant, CE N’EST PAS UNE CORVÉE ! Bon ok parfois j’ai la flemme, mais c’est un rituel hebdomadaire qui a du sens. đŸȘ„ J’essaye de rendre ce moment joyeux, enthousiasmant auprĂšs de mes enfants.

Je ne veux pas d’une vie dans laquelle tout se rĂšgle en un click, ❌ oĂč il faut gagner du temps dans tous les aspects du quotidien, ⏰oĂč tout est numĂ©rique đŸ“”, sans vie, sans Ăąme, sans contact humain.

đŸš« Je refuse d’alimenter ces superpuissances Ă©conomiques de la grande distribution, qui mĂ©prisent autant le travail des agriculteurs que les enjeux Ă©cologiques actuels.

Je veux que nos enfants grandissent dans un monde oĂč nos agriculteurs sont mis Ă  l’honneur. 👏

Un monde dans lequel ceux qui produisent notre nourriture gagnent plus d’argent đŸ’” que l’équipe marketing qui emballe cette nourriture dans des sachets plastiques avec des slogans dĂ©biles.

❌ Un monde dans lequel le gaspillage alimentaire n’existe plus.

Quand nous faisons nos courses en grande surface, nous encourageons ces pratiques.

Je ne prĂ©tends pas ĂȘtre mieux que les autres ! On y va mĂȘme encore parfois en grande surface… on Ă©vite au maximum mais ça arrive encore. On progresse, on rĂ©flĂ©chit, on avance. J’espĂšre qu’un jour on parviendra Ă  s’en passer totalement.

Passer de l’étape 1 Ă  l’étape 6 SANS les Ă©tapes intermĂ©diaires permet dĂ©jĂ  d’éviter un gaspillage colossal. Fournissons-nous directement auprĂšs des producteurs !

Chaque jour, faisons mieux que la veille. Un pas aprùs l’autre, sans faire de sur-place.

Avançons joyeusement sur le chemin de la dĂ©croissance. 🌟

10 rĂ©ponses sur Â«Â đŸ’ produits frais (presque) zĂ©ro dĂ©chet ? »

Super cet article et je trouve ça super de faire vos courses Ă  la ferme, c’est un bon exemple pour les enfants. Nous aussi on essaie de bien faire quand on peut. Je fais mes courses au max de fruits et lĂ©gumes chez les maraichers prĂšs de chez nous, et puis nous avons un jardin alors on plante nos petits lĂ©gumes 🙂 les enfants adorent.
On est pas parfait mais en tout cas, on essaie de plus en plus de faire des efforts sur beaucoup de choses.
Bonne fin de journée à toi. Bisous

Aimé par 1 personne

Super article !
J’habite en pleine campagne. J’ai le plaisir d’avoir un potager. J ‘ai commencĂ© petit et chaque annĂ©e j’agrandis. Nous sommes autosuffisants en lĂ©gumes ( hors champignons et patates) et avons de belles recoltes en fruits (et plantons des fruitiers pas forcements immenses). L’auto suffisance en lĂ©gumes peut vite etre atteinte sans un immense jardin. Les fruits hors fruits rouges c est dejĂ  plus dĂ©licat.
Mais le revers de la medaille, c est que je suis dĂ©pendante de la voiture pour tout ou presque ( aller au vrac, au magasin bio, aller au travail…). Je n achĂšte que trĂšs peu de produits en supermarchĂ©, mais pour certaines choses, c est encore inĂ©vitable.
Ça ne sera jamais parfait.
Mais tous nos gestes contribuent à faire changer les choses 😊

J'aime

Mais oui. Comme tu as un jardin dans tes projets , c est sĂ»r. Comme dit mieux vaut commencer simplement. Et si on voit que c est trop ce n’est pas grave , il y a toujours des agriculturs ou des maraichers.
Nous faisons ça pour les patates. C est simple Ă  faire pousser, mais je les achĂštes. Je prĂ©fĂšre garder ma place au potager pour les autres lĂ©gumes 😊

Aimé par 1 personne

Article trĂšs intĂ©ressant avec une dĂ©marche trĂšs louable. Oui c’est aussi un bel exemple pĂ©dagogique pour les enfants. Je garde un souvenir indĂ©lĂ©bile de mes grands parents et de mon oncle et ma tante. Ces personnes etaient quasi totalement autonomes. Ils produisaient tout eux mĂȘmes. C’est assez dingue quand j’y pense aujourd’hui. Mais ce n’Ă©tait pas tres sympa pour les poulettes et les lapins enfermĂ©s dans des cages…Aujourd’hui on fait mieux avec de l’espace et du bien ĂȘtre. Cette autonomie avait tt de mĂȘme un inconvĂ©nient. Il fallait ĂȘtre sur place tout le temps et consacrer beaucoup de temps aussi pour ça. Mais bon quand on aime, on ne compte pas 😉

Aimé par 1 personne

Nous sommes presque voisins probablement… car pas trĂšs loin d’OrgĂšre (Ă  LaillĂ© plus exactement depuis juillet 2020).
Chez nous on parle de permaculture un peu….BEAUCOUP !!! de fait maison et de dĂ©chets mĂȘme si ces derniers nous envahissent Ă  nouveau car la vie Ă  la campagne bien tumultueuse nous a un peu dĂ©sorganisĂ©e pour le zĂ©ro dĂ©chet mais on se remotive!

L’autonomie demande du temps et beaucoup d’organisation il faut c’est certain plusieurs annĂ©es pour s’amĂ©liorer mais c’est passionnant. On a beaucoup appris et on apprend toujours en ce moment l’apiculture, le jardin potager,le verger, l’exploitation du bois…..la transformation laitiĂšre,… Nos grands-parents connaissaient le « secret » Ă  nous de le retrouver dans nos expĂ©riences, Ă©changes, lectures.
La vie Ă  la campagne est un trĂ©sor pour nous et pour les enfants, c’est une source inĂ©puisable de dĂ©couverte, de contemplation aussi AllĂ©luia !!!!!

J'aime

Chouette ! Il faudra que l’on fasse un petit moment papotage avec nos petites tĂȘtes blondes, pour Ă©changer nos astuces, idĂ©es, plantes….. Dans la joie de peut-ĂȘtre se connaĂźtre en vrai 😉!

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s